www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
ligue athlétisme région grand est
Actualités
Ce qu’ils font en confinement… Quentin BIGOT
Commentez cette actualité
24 Avril 2020 - DD
 Ce qu’ils font en confinement… Quentin BIGOT

Tout le monde connaît Quentin BIGOT : 4e aux Mondiaux de Londres en 2017, le Messin a offert à la France l’une de ses deux seules médailles à Doha au cours de l’automne dernier en montant sur la 2e marche du podium. Le lanceur de marteau de l’A2M prône le total respect des injonctions gouvernementales avant le retour à tout championnat en 2021. Morceaux choisis.

Quentin, quelle réflexion portes-tu sur la crise sanitaire actuelle ? 

« Ce qui se passe montre clairement que l’homme, dans la gestion du monde et de la nature, n’était pas du tout préparé à ce type de situation. Toutes proportions gardées, on pourrait faire un rapprochement avec Tchernobyl : on aurait dû prendre au sérieux les alertes venant de Chine dès le départ, mais le monde occidental a paru minimiser ce qui se passait. La différence avec la catastrophe nucléaire de 86, c’est que maintenant, avec Internet et la puissance des réseaux et des médias tout est instantanément porté à la connaissance de tous à travers toute la planète, sauf tout ce qu’on arrive encore à nous cacher et qu’on découvrira peut-être un jour. En attendant, ce que le sport subit, en comparaison avec l’effroyable accumulation des décès, c’est complètement secondaire.

Ces dommages collatéraux des reports ou des annulations, nous ne pouvons que les subir en silence, ne serait-ce que par respect pour ceux qui sont partis et pour leurs familles. On n’a pas le droit d’être égoïste, parce que le sport, ça ne reste qu’un jeu qui pèse de peu de poids dans le contexte actuel. Pour aller plus loin dans la réflexion, il faudrait que les instances supérieures considèrent l’avenir à court terme avec lucidité et ne pas pratiquer la contradiction avec la politique des deux poids et deux mesures : puisque les Jeux ont été logiquement reportés à 2021, on aurait dû emboîter le pas au CIO et différer également les championnats d’Europe. Et cela au moins pour deux raisons : l’épidémie sera-t-elle vraiment éradiquée à la fin de l’été ? Et une préparation accélérée pour cet objectif ne risque-t-elle pas de générer un grand nombre de blessures en mettant les bouchées doubles à l’entraînement ? Sans compter que se poseraient d’autres questions : par exemple où loger les athlètes puisque les cités universitaires seraient de nouveau occupées par les étudiants ? Et les juges qui pour la plupart sont des personnes âgées ne s’exposeraient-ils pas au maintien du risque pandémique ? Oui, très sincèrement, je pense qu’il serait plus sage de reporter également les championnats d’Europe. » 

Pour ta part, Quentin, comment vis-tu cette période de confinement ? 

« Je ne la vis pas trop mal. J’ai à la maison beaucoup de matériel de musculation, et comme mes grands-parents possèdent un très grand champ, je peux continuer à m’entraîner et lancer plusieurs fois par semaine, tout en restant bien évidemment dans les limites des consignes sanitaires. Mais même si je m’entretiens toujours dans des conditions acceptables, je me refuse pour l’heure à parler de grandes échéances ! Nous avons besoin de nous concentrer sur nos proches et mon cas personnel n’a aucune importance. » 

Avec le report du rendez-vous olympique de Tokyo, quels peuvent être dans l’immédiat les objectifs d’un athlète de niveau international comme toi ? 

« Dans mon esprit, depuis quelques semaines, tous les objectifs ont été déplacés à l’horizon 2021. Je pourrais revendiquer qu’il y ait les championnats d’Europe à la date prévue puisque j’arrive tout de même à lancer à l’entraînement. Mais vu que les Polonais ou les Espagnols par exemple ne peuvent pas lancer, par solidarité, je ne serais pas déçu si les championnats d’Europe étaient reportés. Et je me répète, il faut absolument penser aux autres au moins aussi longtemps que subsistera le risque sanitaire. Cela dit, je n’oublie tout de même pas que je suis un compétiteur et quoi qu’il arrive, je sortirai en septembre et en octobre afin de disputer une ou deux compétitions régionales ou nationales selon le calendrier qui sera mis en place. » 

Si tu avais un message à faire passer, quel serait-il ? 

« J’inviterais les uns et les autres à penser d’abord à leur santé, à respecter les consignes qui viennent d’en haut et à prendre soin de tous ceux qui vivent autour d’eux. Et puis à tous ceux pour lesquels l’athlétisme est une super-passion, je dirais qu’il faut accepter que le sport passe au second plan et je leur conseillerais aussi de faire des choses dont on a souvent perdu l’habitude, de nous replier un peu sur nous-mêmes, de nous reposer et de récupérer psychologiquement. Après quand le moment sera venu, il sera temps de tout miser à nouveau sur l’athlétisme et sur 2021. » 

NDLR : Le souhait de Quentin a été exaucé, puisque la FFA a pris la décision, lors d'un Comité exécutif exceptionnel qui se tenait ce 23 avril, d'annuler les championnats d'Europe qui devaient se dérouler à Paris du 25 au 30 août prochain

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
22/05 >
19/05 >
15/05 >
14/05 >
11/05 >
08/05 >
05/05 >
02/05 >
29/04 >
29/04 >
21/04 >
17/04 >
16/04 >
16/04 >
11/04 >
07/04 >
06/04 >
01/04 >
31/03 >
27/03 >  (1)
PARTENAIRES






































Les Espaces










Dernière Mise à Jour Jeudi 23/04 23h55
_______________

FIL INFOS


Samedi 12 Septembre
AG FFA
Paris (75)

Samedi 07 Novembre
AG Elective LARGE
Tomblaine (54)
__________