www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
ligue athlétisme région grand est
Actualités
Ce qu’ils font en confinement… Sarah VIEUILLE
Commentez cette actualité
7 Avril 2020 - RS
Ce qu’ils font en confinement…  Sarah VIEUILLE


Championne du monde par équipe de trail et de course en montagne en 2019 avec le collectif français, la Vosgienne Sarah VIEUILLE s’efforce de vivre au mieux la crise sanitaire que subit la planète depuis de trop longues semaines. Verbatim.

 

Sarah, comment une championne du monde, dans une discipline en lien direct avec la nature, vit-elle la situation actuelle ?

 

« Tout d’abord, je voudrais dire que, par rapport à ce que vit le monde, notre petit cas personnel apparaît bien futile. Je ne parle pas qu’en mon nom personnel, tous les sportifs s’associent à la peine de ceux qui font face au deuil et nous sommes de tout cœur avec ceux qui se battent pour guérir ou pour nous protéger. Cela dit, pour répondre à cette  question, contrairement à ce qu’on pourrait croire, je reconnais volontiers que cette situation n’a rien d’insurmontable pour l’adepte de trail que je suis. Non pas que je supporte bien d’être enfermée, mais je ne manque pas de passe-temps. D’abord, du fait que je suis enseignante, j’ai, comme tous mes collègues, une partie de la journée dédiée à du télé-enseignement ou à des travaux par Internet. Je sais que rien ne remplace la présence physique au milieu des élèves, mais ce fonctionnement est une bonne solution. Chaque jour, je suis ainsi mobilisée pendant près d’une demi-journée, sans compter que ce dispositif est véritablement très important pour maintenir un lien social. La participation des élèves est inégale, mais il n’y a rien de frustrant, parce que, globalement, ils sont demandeurs et jouent bien le jeu. Après les cours, j’ai de quoi m’occuper : mon compagnon et moi venons d’acquérir une propriété du côté du Grand Valtin, alors il y a toujours à faire à la maison, mais aussi au jardin où la préparation du compost et du potager me prend pas mal de temps aussi. Comme je peux profiter du grand air et de la nature à perte de vue, je ne vais pas me plaindre. Alors, oui, le respect du confinement n’est pas une catastrophe pour moi, en tout cas, il y a pire. »

 

Et le trail dans tout ça ?

 

« Comme pour mes activités professionnelles, il a fallu m’adapter. Je profite de la possibilité qui est accordée à tous les Français de se consacrer à une activité physique quotidienne : je continue donc à m’entraîner et à exercer ma discipline, mais à moindre dose, ça va de soi. Vivant dans les Hautes Vosges, les montées et descentes dans un rayon d’un kilomètre ne manquent pas autour de chez moi, avec toutes les séances de côtes qu’on peut imaginer. J’aimerais pouvoir compléter cet entraînement avec un home-trainer à la maison. Je n’ai pas encore le matériel nécessaire, mais je ne désespère pas de le trouver en allant régulièrement consulter le Bon Coin. »

 

Dans le contexte actuel, peut-on parler d’objectifs pour la suite de la saison ?

 

« Avec les annulations qui succèdent aux annulations, le calendrier s’est tristement appauvri. Pas de championnats de France, pas de championnats d’Europe de trail, c’est dur à avaler pour les membres de l’équipe de France et tous les amateurs de trail. Mais il faut aussi ajouter toutes les annulations qui affectent les organisations régionales et qui sont dures à digérer pour les athlètes, mais d’abord pour les organisateurs. Il y a de quoi se démotiver, parce que cela impacte forcément le moral. Donc il n’y a plus d’objectifs à court terme, mais ce n’est pas essentiel : la priorité doit aller, doit rester à la santé de tous, il faut l’accepter et se dire que si nous vivons une année surréaliste et angoissante, il y aura un après-virus. Si c’est possible, je participerai aux épreuves régionales en juin et juillet, mais tout dépendra, bien sûr, du signal de déconfinement et des annonces des autorités. »

 

Sarah, quel message voudrais-tu adresser à ceux qui se découragent ou s’impatientent ?

 

« De s’oxygéner autant que possible en respectant les limites et les recommandations venues d’en haut, même si elles paraissent drastiques et dures à vivre, de prendre du recul, d’ouvrir les yeux, d’écouter les oiseaux, de contempler la nature et d’entendre son message. Mais surtout de garder l’espoir et de penser aux jours meilleurs, parce qu’ils reviendront. »


Jean-Pierre Déloy,
Président de la LARGE
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
16/09 >  (1)
09/09 >
21/08 >
18/08 >
14/08 >
13/08 >
10/08 >
09/08 >
07/08 >
04/08 >
03/08 >
01/08 >
31/07 >
31/07 >
29/07 >
28/07 >
27/07 >
24/07 >
22/07 >
21/07 >
PARTENAIRES






































Les Espaces










Dernière Mise à Jour Vendredi 11/09 12h55
_______________

FIL INFOS


Dimanche 13 Septembre

Championnats LARGE Masters +Championnats 88 Be-Mi 
Saint-Dié (88) 

Vendredi 18 Septembre

Châlon-en-Champagne (51)

Samedi 19 Septembre

Bogny-sur-Meuse (08)

Strasbourg (67)

Championnats CD68 Be
Cernay (68)

Samedi 07 Novembre

AG Elective LARGE
Tomblaine (54)
__________